Le fabuleux trophée !...L'année 2005 fut celle du triomphe pour Jpop Trash avec une reconnaissance mondiale, des audimats de cinglés et un fric arrivant par camions entiers. On est écœuré, on n'arrive même pas à tout dépenser... Cela ne nous empêche pas de continuer de ne rien donner aux mafias caritatives.
Seul un site aussi pourri, aussi méchant, aussi malhonnête, aussi dégueulasse et aussi réaliste que Jpop Trash pouvait devenir le monument qu'il est devenu et l'un des premiers en matière de fréquentation jpopienne. Méditez ça les blogueurs foireux avec vos 15 visites par mois, dont la moitié est faite par vous-mêmes!
Pour célébrer ça, les Trasheurs ont organisé à la fin de l'année 2005 une méga teuf à la maison des jeunes et de la culture Gérard Lenorman à Créteil, le tout dans un luxe indécent. Le buffet gratuit proposait les mets les plus délicats à volonté: sandwiches au pain, Pépito fourrés au porc et le tout arrosé au Champomy, sans oublier des lignes gratuites de cocaïne-talc (pas fou, les Trasheurs s'étaient gardés la malosienne pure pour eux!!).
Mais le clou du spectacle, comme disait Jésus lors de sa crucifixion, était réservé pour la fin. En effet, les Trasheurs avaient prévu de terminer la soirée par une remise de trophées: les Trash D'or, récompensant ainsi les meilleures acteurs de la scène Jpop cette année. La récompense, sculptée dans un vrai lingot en bois doré, représentait la serviette tueuse de Hide, toujours activement recherchée par toutes les polices du monde...
Avides de récompenses, la majorité les stars Jpop répondirent présent et se précipitèrent pour y assister. Ayumi Hamasaki arriva la première en déambulateur, suivi de Gackt sama et de son mari. Hikaru Utada fut très remarquée grâce à sa robe de soirée en peaux de rats, tout comme Kumi Koda qui se pointa en brouette avec Roberto san la tenant solidement par les jambes ou Ken Hirai en jupe plissée. En retard, Les Morning Musume débarquèrent en car scolaire, argumentant que Tsunku n'avait pas donné son accord sur cette soirée mais qu'elles avaient fait le mur quand même...
Avec Jean-Luc Delarue comme maître de cérémonie, très habitué des pingouitudes, ce fut un véritable moment d'émotion à l'état brut. Tandis que Kumi Koda commençait déjà à se goder avec le trophée, Hikki, émue, pleura à chaudes larmes en recevant plusieurs fois la divine récompense. Dans la foulée, elle fit don de ses bandes de cires usagées pleines de poils pour les petits lépreux. Gackt sama se servit de la soirée pour régler ses comptes avec les journalistes infâmes qui avaient osé affirmer qu'il était hétérosexuel et qu'il vivait en couple avec une femme. Les salauds...
La fête se termina tard, vers les 21h30. Les Trasheurs les prièrent ensuite de foutre le camp le plus vite possible avant qu'ils ne lâchent les chiens. Déçus, les invités durent se retirer sur la pointe des pieds pour laisser dormir ces nouveaux génies des temps modernes et leurs cerveaux si bien irrigués. Au revoir, gentils mécènes de la Jpop et à l'année prochaine!...


Catégorie Jpop:

Prix du meilleur artiste masculin de l'année: Hitomi Yoshizawa.

Prix de la meilleure artiste féminine de l'année: Gackt sama.

Prix du meilleur régime raté: Ai Kago.

Prix de la meilleure pharmacie humaine: Ayumi Hamasaki.

Prix de la meilleure has been de l'année: Sonim ex aequo avec Hikaru Utada.

Prix du meilleur sampleur japonais: Ai Otsuka.

Prix du meilleur sampleur américain: Namie Amuro.

Prix spécial des aphones: Rika Ishikawa.

Prix du mort le plus rentable: Hide.

Prix de la meilleure pute Jpop: Kumi Koda ex aequo avec Gackt sama.

Prix des lèvres prêtes à exploser: Miliyah Katou ex aequo avec Gackt sama.

Prix des dents en croissance continue: Aya Ueto.

Prix de la meilleure exportation ratée aux USA: Hikaru Utada.

Prix de la meilleure exportation ratée en Europe: Hikaru Utada.

Prix du meilleur come back raté au Japon: Hikaru Utada.

Prix du meilleur recyclage de singles pour faire croire à de nouvelles chansons : Orange Range ex aequo avec les Morning Musume, B'Z, ELT et Tommy February6.

Prix de la meilleure suceuse de Pocky: Aya Matsuura.

Prix de la meilleure cicatrisation après émasculation: Mana.

Prix du groupe le plus imberbe: Arashi.

Prix de la meilleure tenue portée à l'envers: Ayumi Hamasaki.

Prix du meilleur coup de vieux dans la gueule: Akko ex aequo avec Ami Suzuki.

Prix du marié le plus envié: Takashi Fujii.

Prix de la mariée la moins enviée: Otoha.

Prix de la meilleure pince à linge sur le nez pour chanter: Ryuichi Kawamura.

Prix de la meilleure musique pour bobo japonais: Paris Match.

Prix du chanteur qui n'arrive pas à refaire un hit comme en 2004: Naotarou Moriyama.

Prix du plus joli sourire ébréché: Koharu Kusumi des Morning Musume ex aequo avec Kyo de Dir En Grey.

Prix des meilleurs empaffés: Smap.

Prix du producteur qui n'en a plus rien à foutre: Tsunku.

Prix du "ils ont toujours pas divorcé eux??": Keiko et Tetsuya Komuro ex aequo avec Hikaru Utada et Kiriya Kazuaki.

Prix du meilleur faux pédé revendiqué: Leather Ramon Hard Gay.

Prix du meilleur vrai pédé honteux: Gackt sama.

Prix du meilleur gay assumé: Ken Hirai.

Prix de la meilleure prolifération de parasites cérébraux: Nozomi Tsuji.

Prix du meilleur "vous n'arriverez jamais à me regarder dans les yeux": Reina Tanaka.

Prix du play-back le plus laborieux: Aya Ueto.

Prix des meilleurs singes acrobates: W-inds.

Prix du meilleur singe farceur: Kyo de Dir En Grey.

Prix du meilleur lavage de linge sale en public: Seiko Matsuda et sa fille Sayaka.

Prix de l'idole qui n'arrive pas à couler: Namie Amuro.

Prix de la meilleure donneuse de sang, de peau, de cartilage et d'os: Ayumi Hamasaki.

Prix de l'animatrice qui vole la vedette aux invités parce que trop belle: Norika Fujiwara.

Prix du costumier le plus bourré: celui de Hikaru Utada.

Prix du costumier daltonien: celui de Hikaru Utada.

Prix du costumier qui n'a jamais étudié pour faire costumier: celui de Hikaru Utada.

Prix du concours de grimaces sans bouger la figure: Maki Gotou.

Prix du meilleur costume d'Halloween: Mana.

Prix des meilleures gencives: Ai Otsuka.

Prix des triplés: Double.

Prix du meilleur espoir dans la catégorie death metal trash: Biyuuden.

Prix de la meilleure imitation d'américain: Zeebra.

Prix du concert le plus bâclé: Dir En Grey à l'Olympia.

Prix du concert le plus rentable: Dir En Grey à l'Olympia.

Prix de la meilleure overdose camouflée en fatigue extrême: Boa.

Prix de la mort la plus ignorée parce que la plupart des fans français de Jpop sont bloqués sur moins de cinq artistes: Minako Honda.

Prix spécial Marc Dutroux: au Hello! Project, pour l'ensemble de son oeuvre.

Prix du français parlé comme une vache d'Hokkaido: Marc Panther.

Prix des cheveux les plus martyrisés: Makoto Ogawa.

Prix de l'anus le plus dilaté: Gackt sama.

Prix de la meilleure idole taillée dans une biscotte: Tommy February6.

Prix des meilleures pattes de poulet: Mika Nakashima.

Prix des meilleures oreilles paraboliques capables de capter TV Maroc: Maki Gotou.

Prix du "j'ai un mec, je le suce et je vous emmerde!": Mari Yaguchi.

Prix de la meilleure repris de justice: Natsumi Abe.

Prix de la meilleure repris de justesse: Natsumi Abe.

Prix de la meilleure fausse sympa-rigolote: Ai Otsuka.

Prix de la meilleure gueule de déterrée: Ayumi Hamasaki.

Prix du meilleur regard de vicieuse: Miki Fujimoto.

Prix du meilleur quatuor en duo: W.

Prix du bon goût télévisuel: Leather Ramon Hard Gay.

 

Catégorie Internet:

Prix du site le plus choupi de l'année: Jpop Trash.

Prix spécial du jury pour ses dommages collatéraux sur la jeunesse française: la société Skyblog.

Prix du site qui continue d'y croire pour notre plus grand plaisir: Gackt en France.

Prix du blog le plus consternant: impossible à départager, les candidats étaient trop nombreux...

 

Catégorie fans:

Meilleur fanatisme revendiqué: les fans de Gackt sama.

Meilleur crétinisme revendiqué: les fans de Gackt sama.

Prix du groupe comprenant le plus de pucelles frustrées: les fans Gackt sama.

Prix du groupe comprenant le plus de personnes âgées jeunes: les fans Gackt sama.

Prix du groupe comprenant le plus de personnes sans amis: les fans Gackt sama.

Prix spécial des acnéiques anonymes pour: les fans de Gackt sama.

Prix des meilleures pauvres petites filles riches: les goth-lolitas.

Prix d'encouragement au suicide définitif: les goth-lolitas et les fans de Gackt sama.

Prix du public le plus ringard: les fans français de rock visuel.

Prix de la nouvelle qui redonne de la vigueur aux derniers fans de X Japan: la venue de Yoshiki à Créteil.

En partenariat avec:

Pardon pour cette photo...
Association "un distributeur de crack dans chaque collège" Association "les cendres de Hide dans un cendrier" Association "Gackt sama en gros plan" Le reblochon

 

home