Et on remet ça! Après leur premier concert en 2005 (voir plus bas), Dir En Grey est revenu chez nous en novembre 2007. Ils avaient dû sentir que leurs fans avaient reconstitué leurs économies, c'était donc l'heure de la tonte... Nous étions là. Et oui. Hein? Mais non, pas pour le concert, ça va pas non?? Vous nous voyez dans cette armée de pucelles hurleuses, toutes fans de Harry Potter, et écoutant du rock de merde braillé par des nains de jardin japonais décolorés? On tient à notre réputation quand même. Nous étions là mais dehors, uniquement pour la file d'attente. Nous savions qu'elle regorgerait de superbes spécimens et nous n'avons pas été déçus. Nous avons bien perdu 4/10e à chaque oeil tant les fringues des moutons candidats à la tonte de ce concert minable étaient... voyantes mais ça valait le coup. C'est fou de voir à quel point vous êtes d'accord pour poser devant le moindre appareil photo. Vous êtes des victimes nées. On en a bien profité et on a gardé que les plus beaux morceaux. Les voici!


Cynthia : - J'ai trois mois de loyer de retard!
Kévina : - Et moi trois poils!
Nana Mouskouri va mieux! - Eh Terrance, tire sur ma queue!
click me
- Hannn, délire!!!!
- Oui maman, oui maman, d'accord maman, promis, si quelqu'un me propose une cigarette en forme de cône, je dis non! Oui, j'ai mon écharpe, ne t'inquiète pas, oui c'est ça, je rentre pas trop tard. Oui d'accord, embrasse madame Sarfati de ma part. Oui, moi aussi je l'embrasse... La cérémonie des Molière, c'est pas ici...

Le 24 juillet 2005 se déroulait un événement extraordinaire pour les fans français de rock visuel et uniquement pour eux (les autres s'en foutaient complètement): Dir En Grey venait en France. Et bien malgré cela, certains amateurs, que l'on croyait pourtant purs et durs et qui réclamaient cette venue à corps et à cris depuis des années, ont tout fait pour éviter le concert, inventant même les excuses les plus bidons pour ne pas y aller. C'était trop loin, trop cher, ça tombait un jour où ils travaillaient (c'était un dimanche et ce sont tous des étudiants pour la plupart...) ou ils préfèrent attendre de les voir au Japon. Ce dernier prétexte nous fit beaucoup rire, sachant très bien que ceux qui disaient ça n'iront jamais là-bas. Ils nous ont montré que pas mal de gens de ce milieu étaient incapables de prendre des responsabilités ou de sortir tout simplement de chez eux, préférant regarder leurs divx et fantasmer sans fin... Ce n'est même pas une question d'argent. Pour se payer les DVD en édition limitée, là, ils en ont du blé. Simplement, quand on veut, on peut. Eux ne le voulaient pas.
Nous vous passerons le résumé du concert, avec le singe farceur Kyo qui se griffe le torse pour avoir sa banane, les pauvres filles hurlant comme des truies qu'on égorge (les mecs de l'Olympia n'avaient pas dû voir ça depuis les 2Be3!) ou le fait que le groupe a joué sans grande conviction, assurant tout juste le minimum syndical. Comme le gros Mana avant eux, les DEG ne sont venus ici que pour prendre l'argent des goth-poufs et ils avaient bien raison.
Mais tout cela nous importe peu et de toute manière, c'était bien moins comique que la petite foule hirsute qui attendait à l'entrée de l'Olympia. C'est là que le vrai spectacle se trouvait, et de plus, c'était totalement gratuit! Petite page souvenir pour se souvenir!... Merci à Mymy pour les clichés.


Brel en 1964, Hendrix en 1966, Franck Michael en 2001, Dir En Grey en 2005... Ça, c'était le poteau indicateur pour dire aux fans qu'ils étaient bien arrivés... - Les files d'attente, moi ça me donne faim!
On peut vous le dire maintenant, nous sommes passés au volant de notre Trashmobile à côté de cette foule ce jour-là et nous avons crié: "EH LOSER!!" Ils se sont tous retournés!!! 洋子ちゃん,  日本語で 「コンビアン・テゥ・プラン」ってなに?
四回目聞いたんだ、それ!
- Alors j'ai bien tout, les billets du concert, l'appareil-photo qui fait portable, le téléphone qui fait des photos, 23 culottes de rechange, les sous volés dans le porte-monnaie de ma maman, la boîte de camembert porte-bonheur décorée de la photo de Kyo, le collier de nouilles que je lui offrirai sur scène, le manuel du bon goût vestimentaire, le bocal de formol avec mon cerveau dedans... Ok, je suis prête!

home